Eton Mess

blogAprès un mois d’absence me revoilà avec un dessert frais et léger, parfait pour l’été qui a l’air d’arriver pour de bon. Tout d’abord je voudrai m’excuser pour ce long silence mais nous venons tout juste de déménager avec Max et mes ustensiles de cuisine (ainsi que mon inspiration et mon envie de cuisiner il faut l’avouer) ont passé un peu de temps dans des cartons… Maintenant que tout est déballé et que j’ai une nouvelle cuisine environ 5 fois plus grande que la précédente, vous allez me revoir ici beaucoup plus régulièrement !

Bref, passons aux choses sérieuses: L’Eton Mess ! C’est un dessert anglais composé de meringues en morceaux, de crème fouettée et de fruits de saison, ici des fruits rouges. La légende raconte qu’une famille anglaise rendait visite à leur fils scolarisé à l’Eton College en apportant une pavlolva. Le gâteau fut renversé pendant le trajet et donna son nom à l’Eton Mess (mess = désordre).

C’est un dessert que ma tante m’a fait découvrir il y a maintenant deux ans et que je trouve parfait pour terminer un repas d’été. Cette fois je l’ai réalisé lors d’un diner familial pendant lequel nous avions beaucoup de choses à fêter (encore BRAVO à mon frère Louis dont je suis très fièèèèère!). J’ai à nouveau été séduite par sa fraîcheur et le contraste des textures : celle croquante de la meringue, fondante de la crème et charnue des fruits. Le sucré  des meringues est équilibré par l’acidulé du coulis, bref, lancez vous, vous ne pouvez qu’aimer !

Eton Mess

Pour 6 personnesPréparation : 40 minutes
Cuisson : 1h30 + 10 minutes

  • 4 blancs d’oeuf
  • 250g sucre poudre + 30g + 30g
  • 50cL crème fleurette
  • 500g de fraises
  • 2 petites barquettes de framboises
  • 1 petite barquette de groseille

Mettre au congélateur le saladier dans lequel sera montée la crème fouettée.
Placer les fruits au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 120°C.
Sortir vos blancs à l’avance pour qu’ils soient à température ambiante. Avec un fouet électrique, les faire monter en neige. Puis ajouter les 250g de sucre en plusieurs fois tout en continuant de battre.
Votre mélange doit être lisse, brillant et bien se tenir. Avec une cuillère à soupe faire des tas sur une feuille de papier sulfurisé et enfourner à 120°C pendant 1h.
Quand les meringues sont cuites laisser les refroidir complètement avant de les concasser en morceaux grossiers. Réserver.

Équeuter les fraises et les couper en rondelles. En mettre 200g dans une casserole avec 30g de sucre et faire chauffer doucement. Les fraises vont se décomposer et former un coulis. Si vous le préférez lisse vous pouvez le passer rapidement au mixeur plongeant. Personnellement j’aime quand il y a encore quelques morceaux. Réserver.

Sortir le saladier du congélateur, y verser la crème fleurette et les 30g de sucre (je n’aime pas la crème fouettée trop sucrée, cependant, n’hésitez pas à ajouter du sucre si vous la préférez ainsi). Battre jusqu’à ce que le mélange épaississe. Réserver au frais.
Juste avant de servir, mettre dans chaque assiette 1/6ème des meringues concassées, recouvrir de crème fouettée, du coulis de fruits rouges et des fruit frais (fraises, framboises et groseilles).

Évaluation globale

Publicités
Publié dans Dessert | Tagué , , , , , , | 2 commentaires

Gnocchi au Basilic

blog
L’idée de préparer des gnocchi maison me trottait dans la tête depuis un bout de temps. Avec Maxime nous faisons partie d’une AMAP et recevons toutes les deux semaines un panier de 5 kilos de légumes. Depuis janvier je crois qu’il n’y a pas eu un panier qui ne contenait pas 1kg de pommes de terre, et je dois vous avouer que je ne suis pas particulièrement fan de pommes de terre. Bon j’adore les frites mais je n’ai pas de friteuse, la purée de pommes de terre ne me fait pas plus rêver que ça et quand elles sont vapeurs je ne leur jette même plus un regard.
Tout ça pour vous dire que nous sommes actuellement les heureux propriétaires d’environ 5 kilos de pommes de terre plus ou moins vieilles (= plus ou moins germées) et que les gnocchi me sont apparus comme une solution séduisante pour écouler nos stocks ! Pour le coup les gnocchi j’aime ça, j’adore même, et ce dimanche je me suis enfin lancée, et ce fut une réussite !

Pour une première fois j’ai décidé de m’appuyer sur la recette d’une pro, celle d’Edda du blog Un Déjeuner de Soleil, qui a écrit un article détaillé et très bien fait sur le sujet. Je me suis contentée d’ajouter du basilic haché à la pâte pour ajouter de la couleur et du goût à des gnocchi que l’on qualifie parfois de fades !
N’hésitez pas à vous lancer, la recette est vraiment simple à réaliser et il y a une réelle différence entre des gnocchi maison et ceux industriels, la texture n’a rien a voir, elle est tellement plus fondante et moelleuse quand vous les faites chez vous ! Maxime qui disait ne pas trop apprécier les gnocchi revient sur sa déclaration !
Pour la sauce j’ai fait très très simple, je suis allée chez mon fromager afin d’acheter du parmesan et je suis tombée nez à nez avec des plaquettes de Beurre Bordier. En plus de mon parmesan je suis donc repartie avec du beurre Bordier au Sel Fumé qui est une des choses les plus délicieuses sur Terre.
Du parmesan fraichement râpé et un morceau de beurre Bordier qui fondent sur des gnocchi maison au basilic chauds…c’est une de mes définition du bonheur.

Gnocchi au Basilic

Pour 6 personnes
Préparation : 30 minutes
Cuisson : 40 + 5 minutes

  • 1kg de pommes de terre à chair farineuse
  • 1 œuf
  • 300g de farine
  • 1 bouquet de basilic
  • Sel, noix de muscade
  • Parmesan
  • Beurre Bordier au Sel Fumé (meilleure chose sur Terre…mais un bon beurre salé fera aussi l’affaire)

Placer les pommes de terre avec leur peau dans une grande casserole d’eau salée froide. Porter à ébullition jusqu’à ce que les pommes de terre soit cuites, il faut qu’un couteau s’y enfonce et en ressorte sans forcer.
Peler les pommes de terre et les réduire en purée lisse à l’aide d’un presse purée ou d’un moulin à légume. Laisser refroidir la purée.

Pendant ce temps hacher finement le basilic.
Quand elle est froide, creuser un puit et y placer l’œuf et 150g de farine, mélanger jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.
Ajouter le sel, un pincée de noix de muscade moulue, le basilic. Ajouter la farine au fur et à mesure jusqu’à l’obtention d’une boule de pâte lisse, peu collante et homogène.

Faire bouillir de l’eau dans une grande casserole.
Couper un morceau de la pâte, le rouler en un boudin d’1cm de diamètre puis couper ce boudin en gnocchi de 1cm de long. Les rouler dans la farine puis les disposer sur un torchon propre fariné.

Verser délicatement les gnocchi dans l’eau bouillante, les sortir avec un écumoire dès qu’ils remontent à la surface.
Les servir immédiatement, parsemés de parmesan fraichement râpé et d’un beau morceau de beurre Bordier au Sel Fumé.

Évaluation globale

Publié dans Entrée/Plat | Tagué , , , , , | 4 commentaires

Pascade Fromage Frais – Tomates Séchées

blog

Vous vous souvenez du brunch de la dernière fois ? Celui pour lequel j’avais fait un taboulé de quinoa ? Et bien j’avais aussi préparé des pascades, ces crêpes épaisses originaires de l’Aveyron dont on parle beaucoup à Paris depuis l’ouverture du restaurant Pascade d’Alexandre Bourdas ! Je n’ai pas encore eu l’occasion de tester ce restaurant mais j’ai décortiqué la carte et je risque d’y faire un tour prochainement !

Pour mon brunch je me suis très largement inspirée de la recette de ma copine Pauline du blog La Popotte de Pop ! A la place des feuilles de blettes qu’elle utilise j’ai choisi de mettre de la roquette, j’adore son petit goût piquant et puis je n’avais tout simplement pas de blettes sous la main !
Pour fourrer les pascades j’ai fait un mélange de fromage frais et de tomates séchées. Ce petit dip je l’utilise souvent en apéritif, pour tremper des chips, des bâtonnets de légumes ou sur des petits toasts par exemple c’est délicieux !

Comme Pauline j’ai choisi de découper les pascades en petits rouleaux, cela se mange avec les doigts, c’est facile et frais, vraiment parfait pour un repas type brunch ou apéritif dinatoire. Vous pouvez aussi la servir entière accompagnée d’une salade pour un repas estival, ou pour un pique nique qui change !

Pascade Fromage Frais – Tomates Séchées

Pour 4 pascades
Préparation: 15min
Cuisson: 20 min

  • 2 œufs
  • 130 g farine
  • 270 ml lait
  • 2 poignées roquette
  • 2 échalotes
  • 150 g  fromage frais type Saint Morêt
  • 10 tomates séchées
  • Huile d’olive
  • Sel et poivre

Dans un saladier mélanger les œufs, la farine et le lait.
Éplucher et ciselez les échalotes. Les faire revenir 5 minutes dans un peu d’huile d’olive.
Laver la roquette et couper la en petits morceaux.
Ajouter les échalotes et la roquette dans la pâte.
Dans une grande poêle, faire chauffer un peu d’huile d’olive et y verser un quart de la pâte. Faire cuire comme une crêpe (environ 3 minutes pour caque face) la pascade doit être dorée.
Répéter l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.

Mixer les tomates séchées puis, dans un bol, les mélanger au fromage frais. Tartiner les pascades refroidies de ce mélange et les rouler.
Les emballer dans du papier film en les serrant bien et le placer au réfrigérateur pour quelques heures.

Avant de servir les découper en rondelles ou pas… !!

Publié dans Entrée/Plat | Tagué , , , , | 4 commentaires

Taboulé de Quinoa

blog

Ce dimanche ma copine Hélène nous faisait l’honneur de venir passer un weekend un Paris alors histoire de passer un moment sympa entre filles à se raconter les derniers potins j’ai décidé d’inviter mes copines à bruncher sur ma terrasse. J’ai croisé les doigts toute la semaine et incroyable mais vrai, il a fait beau (rien n’est moins sur à Paris en ce moment) (le quota de phrases au sujet de la météo a été respecté pour cet article).

Comme nous sommes des filles, à partir du 1er mai nous passons automatiquement en mode « plus que deux mois avant le maillot de bain » (je ne ferai aucun commentaire au sujet des pancakes que nous avons avalé après, sachez que le petit déjeuner est le repas le plus important de la journée) (oui le brunch c’est aussi un petit déjeuner!).  J’ai donc décidé pour la partie salée de ce brunch, de leur proposer une petite salade légère mais gouteuse et j’ai donc opté pour un taboulé…de quinoa !
Le quinoa parfois ça fait peur aux gens, et je me demande pourquoi…? Je vous assure, si vous avez un mauvais à priori il faut retester, ça croque un peu sous la dent, ça reste ferme et c’est aussi bon chaud que froid ! Moi j’adore !
Dans ce taboulé je l’ai associé à des carottes et des radis, avec du citron du gingembre et du cumin. Bref, plein d’ingrédients plein de peps et de bonne humeur ! J’ai aussi mis des raisins secs mais Alice n’aime pas, alors si jamais elle vient n’hésitez pas à les enlever, sinon il faut les laisser, c’est super bon !
Bon et pour ne pas faire de jalouses et parler de toutes mes copines, sachez que Cécile l’a trouvé super bon ce taboulé, elle s’est resservie plusieurs fois !

Et puis comme à ce brunch nous n’avons pas mangé que du taboulé et des pancakes, je vous donnerai bientôt d’autres recettes sympa pour inviter vos copines !

Taboulé de Quinoa

Pour 4 personnes
Préparation: 15min
Cuisson: 20 min

  • 150 g de quinoa
  • 2 carottes
  • 10 radis roses
  • 1 poignée de raisins secs
  • Jus d’un citron
  • 3 CS huile d’olive
  • 1 cm de gingembre
  • 1 cs cumin
  • Sel et poivre

Mettre votre volume de quinoa dans deux volumes d’eau froide. Porter à ébullition pendant 20 minutes. Egouttez et laissez refroidir.
Faire tremper les raisins dans un bol d’eau tiède pendant une dizaine de minutes.
Éplucher les carottes et râpez-les. Couper les radis en fines rondelles.
Presser le citron. Râper le gingembre.
Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients.
Réservez au frais jusqu’au moment de servir.

Évaluation globale

Publié dans Entrée/Plat | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

Le Paris-Brest de Christophe Felder

IMG_3021
Ce dimanche c’était l’anniversaire de mon père. Dans ma famille la tradition veut que celui dont on fête l’anniversaire choisisse son dessert. Avec ma mère nous lui avons donc demandé ce qui lui ferait plaisir, nous attendant à un habituel gâteau au chocolat ou à une un peu plus osée tarte Tatin, « Un Paris-Brest! » nous a-t-il répondu… Comme nous ne sommes pas femmes à nous laisser impressionner par un Paris-Brest nous avons accepté avec nonchalance.
La nonchalance était bien sur feinte, car avouez-le, le Paris-Brest ça effraie, les mots, pâte à choux, poche à douille et crème au beurre ont peuplés mon esprit pendant plusieurs jours jusqu’à ce que je me décide à me plonger dans mon livre rose: Pâtisserie de Christophe Felder. Et très vite j’ai été rassuré, les recettes sont expliquées pas à pas, avec des photos pour chaque étape. Je conseille vivement ce livre à toute personne souhaitant se lancer dans la pâtisserie classique française, Mille-Feuilles, Saint-Honoré, Opéra, Tarte au citron, macarons, tout y est merveilleusement détaillé!

IMG_3022
Le Paris-Brest est un dessert constitué d’une pâte à choux fourrée d’une crème qui est un mélange de crème pâtissière, de crème au beurre et de pralin.

La première étape a été de trouver le pralin, qui est une crème de noisettes et de sucre qui donne sont goût si typique au Paris-Brest. Pour les parisiens je l’ai trouvé chez G.Detou dans le 2ème arrondissement, cette boutique est une véritable caverne d’Ali Baba.

J’ai décidé de réaliser la pâte à choux et la crème pâtissière la veille afin d’être plus sereine le jour J.
J’ai eu très peur lors de la cuisson de ma pâte à choux. Elle avait l’air parfaite dans le four mais en la sortant elle est complétement retombée… Nous l’avons tout de même coupée en deux et une fois garnie de crème on n’y voyait que du feu!

Au final, cette recette a été une véritable réussite, tout le monde a adoré! Bon il faut avouer que ça n’est pas un dessert que l’on fait au dernier moment, il faut s’y préparer un peu, mais si l’on suit toutes les étapes cela n’est finalement pas si compliqué!

L’année prochaine, Saint-Honoré les doigts dans le nez 😉

Paris-Brest

Pour 8 personnes.
Préparation: 40min
Cuisson: 40 min
Repos: 2 heures

Le veille, préparer la pâte à choux et la crème pâtissière. Le jour même faire la crème au beurre, la cuisson de la pâte à choux et l’assemblage.

Pâte à Choux

  • 125g d’eau
  • 1/2 cs sucre semoule
  • 1/4 cs sel fin
  • 55g beurre
  • 70g farine tamisée
  • 3 œufs entiers
  • 1 œuf pour la dorure

Dans une casserole verser l’eau, le sucre, le sel et le beurre en morceaux et faire chauffer sur feu moyen jusqu’à ce que le beurre soit complétement fondu. Ôter du feu et ajouter la farine en pluie tout en remuant au fouet jusqu’à ce que la farine soit complètement absorbée.
Remettre la casserole sur feu moyen en mélangeant pendant 30 secondes pour dessécher la pâte. Verser alors la pâte dans un autre récipient pour arrêter la cuisson.
Incorporer les œufs un à un tout en fouettant.
Mettre la pâte dans un film alimentaire au contact et mettre au frais pour la nuit.

La Crème Pâtissière

  • 12.5 cL lait entier
  • 1 gousse vanille
  • 2  jaunes d’œufs
  • 30g sucre
  • 12.5g fécule de maïs
  • 12.5g beurre

Faire bouillir le lait à feu moyen avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée. Laisser infuser 10min et retirer la gousse.
Pendant ce temps fouetter vivement dans un saladier les jaunes d’oeufs, le sucre et la fécule. Incorporer le lait bouillant et fouetter bien.
Remettre le tout dans la casserole et faire cuire à feu vif en fouettant vivement. Quand la crème s’épaissit retirer la casserole du feu et ajouter le beurre en morceaux. Fouetter jusqu’à ce qu’il soit totalement incorporé puis verser la crème sur un film alimentaire et enveloppez-la totalement. Réserver au frais pour la nuit.

La Crème au Beurre

Pour la meringue italienne

  • 1.5cL eau
  • 40g sucre
  • 1 blanc d’œuf

Dans une casserole mettre l’eau et le sucre et faire chauffer à feu doux pour préparer le sucre cuit. porter à ébullition jusqu’à 118°C.
Monter le blanc en neige très ferme et ajouter le sirop de sucre. Continuer à battre pour que le mélange refroidisse. Réserver au frais.

Pour la crème au beurre

  • 2 jaunes d’œufs
  • 100g sucre
  • 40g eau
  • 145g beurre mou

Fouetter vivement les jaunes d’œufs à l’aide d’un fouet électrique.
Dans une casserole mettre l’eau et le sucre et faire chauffer à feu doux pour préparer le sucre cuit. porter à ébullition jusqu’à 118°C.
Verser ce sirop sur les jaunes, battre vivement, le mélange doit blanchir.
Travailler le beurre au batteur pour obtenir une crème lisse homogène. Ajouter le mélange d’œufs au beurre et mélanger.
Ajouter la meringue italienne froide.

Montage du Paris-Brest

  • Amandes effilées
  • Sucre glace
  • 75g pralin

Remplir une poche à douille munie d’une douille lisse large avec la pâte à choux. Sur une plaque de cuisson beurrée et farinée faire des petits cercles de pâtes pour des Paris-Brest individuels, ou un grand cercle de pâte pour un grand Paris-Brest à partager (faire deux cercles concentriques collés et un troisième posé sur les deux premiers).
Saupoudrer d’amandes effilées et enfourner pour 25minutes. Ne pas ouvrir le four pendant la cuisson pour que la pâte ne retombe pas. Lorsque la pâte est cuite la sortir et la poser sur une grille pour que le chou refroidisse.

Mélanger la crème au beurre et la crème pâtissière, ajouter le pralin. Mélanger bien et garnir une poche à douille munie d’une douille cannelée. Ouvrer les Paris-Brest en deux avec un couteau à pain et les garnir de crème.
Saupoudrer légèrement de sucre glace et servir immédiatement.

Évaluation globale

Publié dans Dessert | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Où l’on parle de citrons confits et de topinambours !

1

Le Printemps est tout proche et pourtant il cette semaine encore il a neigé. Pour tenir le coup pendant ces tous derniers jours de froid et de grisaille, une solution, mettez le soleil dans votre assiette ! C’est là que les citrons confits entrent en scène en apportant de la couleur et du peps à vos plats !

Vous pouvez bien sur acheter vos citrons confits prêts à l’usage mais il est tellement simple de les préparer vous-même qu’il serait dommage de s’en priver ! Il suffit de deux ingrédients : des citrons bios (impératif car vous allez manger la peau qui contient tous les pesticides si les citrons ne sont pas bios !) et du gros sel.
Il vous également un bocal en verre, que vous aurez préalablement stérilisé en le remplissant d’eau bouillante puis en le faisant sécher tête en bas.
Laver vos citrons à l’eau en frottant l’écorce avec une éponge. Les couper en quatre (une fois dans le sens de la largeur une autre dans le sens de la longueur) sans aller jusqu’au bout, pour qu’ils soient fendus mais que les quatre morceaux restent attacher.
Mettre du gros sel dans les fentes (une cuillère à soupe par citron) puis disposer les citrons dans le bocal en les tassant bien, mettre du gros sel autour des citrons. Remplir le bocal d’eau, il faut que tous les citrons soient recouverts.
Mettre le bocal à l’abri de la lumière pendant au moins un mois et demi. Vos citrons confits sont prêts.

Pour ma part j’en ai toujours dans mon placard et je les utilise régulièrement pour donner un petit coup de fouet à un plat de tous les jours. Avec du poulet ou du veau mijoté c’est toujours délicieux. C’est aussi très bon avec la plupart des légumes, et je vais d’ailleurs vous donner une recette à partir d’une association que j’ai découvert par hasard et dont je ne me lasse pas : citron confit / topinambour ! L’exemple parfait d’un légume d’hiver réveillé par le citron !

3
Topinambours façon tajine
Pour 4 personnes :
Préparation: 15 min
Cuisson: 30min

  • 1kg de topinambours
  • 1 citrons confits
  • 1 oignon jaune moyen
  • 3 carottes
  • Du sirop d’agave (que vous pouvez remplacer par du miel)
  • Une poignée d’amandes
  • Huile d’olive
  • Poivre

Faire chauffer l’huile dans une cocotte. Émincer l’oignon et le faire revenir jusqu’à ce qu’il soit fondant.
Éplucher les topinambours et les carottes, les tailler en rondelles et les ajouter à l’oignon.
Rincer rapidement le citron confit (pour qu’il perde un peu de sel), le détailler en petits cubes et l’ajouter aux légumes.
Ajouter les amandes et le sirop d’agave selon votre goût, il apporte un petit goût sucré, façon tajine.
Verser un demi verre d’eau et laisser mijoter à l’étouffé et à feu moyen pendant 30 minutes en remuant régulièrement.
Vous pouvez servir ces légumes en accompagnement d’une viande, avec du riz ou de la semoule, ou tout simplement les manger comme ça, ils sont encore meilleurs réchauffés le lendemain !

2

Publié dans Entrée/Plat | Tagué , , | Laisser un commentaire

Muffins Poire-Noisettes-Chocolat pour le Muffin Monday


Il y a une quinzaine de jours, je postais un article annonçant mon retour sur ce blog. Depuis les jours ont filé à toute allure et je n’ai pas trouvé (pas pris) le temps de m’y remettre sérieusement. Et puis la semaine dernière je suis tombée sur un article du blog Babeth’s Cuisine parlant du Muffin Monday. Le Muffin Monday est tout simplement un concours de muffins, il en est à sa 35ème édition et cette fois le thème est « Muffins alternatifs« . Par alternatifs, Babeth entend sans lait, sans œuf, sans gluten, sans protéines animales,… Une façon de dépoussiérer la recette classique, de faire quelque chose qui change tout en restant gourmand et sans doute un peu meilleur pour notre corps !

L’idée est restée à roupiller dans un coin de ma tête jusqu’à dimanche après midi, il neigeait, il faisait froid et l’envie d’une petite douceur pour accompagner mon thé m’a traversé l’esprit…J’ai jeté un œil dans mes placards et j’ai décidé de me lancer !
Je vous propose donc une recette sans gluten puisque j’utilise de la farine de petit épeautre, sans sucre, je l’ai remplacé par du sirop d’agave et sans produits animaux, pas de lait, d’œufs ou de beurre mais de l’huile et de la pâte de noisettes? Vous trouverez sans soucis tous ces produits en magasins bios.

Le résultat est délicieux, la poire est fondante, les noisettes croquent, la pâte est moelleuse et terriblement parfumée et le chocolat apporte une note gourmande… Je crois que ma recette habituelle à base d’œufs, de lait et de beurre vient d’être détrônée !

Recette – Muffins Poire-Noisettes-Chocolat

Pour une dizaine de muffins
Temps de préparation: 10 minutes
Temps de cuisson: 15 minutes

  • 1 pot de yaourt au soja nature (100g)
  • 2 pots de yaourt de farine de petit épeautre
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 pot de yaourt de sirop d’agave
  • 4 CS de petits flocons d’avoine
  • 1/2 pot de yaourt de purée de noisettes
  • 1/2 pot de yaourt d’huile de noisettes
  • 1 poignée de noisettes entières
  • 1 grosse poire ou deux petites
  • 100g de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°C.
Mélanger d’un côté la farine, la levure et les flocons d’avoine. Dans un autre saladier mélanger le yaourt, le sirop d’agave, la purée et l’huile de noisettes. Puis regrouper les deux mélanges et mélanger grossièrement.
Placer les noisettes 5 minutes sous le grill du four pour les torréfier (attention à ce qu’elles ne brulent pas) puis les concasser.
Éplucher la poire et couper la en petits dés. Faire des pépites de chocolat au couteau.
Ajouter noisettes, poire et chocolat au mélange. Remuer puis verser dans des moules à muffins et enfourner pour 15 minutes.

 

Publié dans Dessert | Tagué , , , , , | 5 commentaires